Formation : l’enseignement supérieur scientifique déserté par les filles

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Formation : l’enseignement supérieur scientifique déserté par les filles
France 3
Article rédigé par
S.Guillaumin, M.Cazaux, M.Strelkoff, I.Palmer - France 3
France Télévisions

Dans l’enseignement supérieur scientifique, toutes filières confondues, deux étudiants sur trois sont des garçons. Les écoles tentent de donner envie aux filles de se tourner vers ce type d’études.

Lors d’un cours de physique pour les étudiants de première année de l’École supérieure d'informatique électronique automatique à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), on dénombre 20 garçons pour seulement trois filles. "Au début, c’est un peu gênant parce qu’on ne sait pas où se mettre, du coup on essaye de devenir amie avec d’autres filles", reconnait Dulce-Julia Bounkazi, étudiante dans cette classe. Sur les 1 500 élèves de l’école, 17% seulement sont des filles. Dans l’enseignement supérieur scientifique, toutes filières confondues, moins d’un étudiant sur trois est une étudiante.

Pas de discrimination positive

Intervention dans les lycées, rédaction de charte anti-harcèlement et questionnaire censé démonter les préjugés : tout est mis en place pour tenter de donner envie aux filles de se tourner vers des études en sciences et technologies du numérique. "Il faut leur dire qu’elles ont leur place ici, mais il faut aussi ne pas les discriminer positivement", explique Sophie Poirier, responsable de la vie étudiante de l’École supérieure d'informatique électronique automatique. D’ailleurs, les entreprises recherchent de plus en plus ce type de profil féminin. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.