Éducation : les élèves de sixième ont un niveau légèrement inférieur aux élèves de 2021, légèrement supérieur pour les CP, selon les évaluations

Les résultats des évaluations nationales dressent en revanche un bilan satisfaisant pour les élèves de CP. Ils ont des résultats en légère amélioration en français et en mathématiques par rapport à 2021.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Sur les inégalités scolaires, le ministère de l'Éducation nationale souligne que jamais les élèves de CP et CE1 en zone d’éducation prioritaire n'ont eu un niveau aussi proche des élèves plus favorisés. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Les élèves de sixième ont un niveau légèrement inférieur en français et en mathématiques par rapport aux élèves de 2021, selon les résultats des évaluations nationales de septembre dévoilés vendredi 25 novembre par le ministère de l'Éducation nationale.

Dans le détail, 27% des élèves entrant en sixième ont un niveau bas en français, contre 22,5% en 2021. En mathématiques, un tiers des élèves (32,5%) entrant au collège ont un niveau bas voire insuffisant, contre 31,4% en 2021.

En revanche, les élèves de sixième s’améliorent en fluence, c’est-à-dire en lecture à voix haute et en compréhension du texte. Ils lisent en moyenne 126 mots en une minute, contre 123 en 2021. Et la proportion d’élèves présentant un niveau satisfaisant augmente de trois points. Ils sont 55,6% à lire au moins 120 mots par minute. À l’inverse, 15% des sixième ont un niveau inquiétant, arrivant à lire moins de 90 mots par minute. 

Des résultats en très légère amélioration pour les CP

Ces résultats apprennent également que l'hétérogénéité a tendance à s'accentuer pour ceux qui arrivent au collège. Par exemple, le nombre d'élèves qui arrivent en sixième avec un bon niveau en mathématiques a tendance à augmenter, tout comme ceux qui ont des difficultés. en ce qui concerne les élèves de CP, les résultats sont en très légère amélioration en français et en mathématiques par rapport à 2021, notamment sur la capacité de manipuler des syllabes (82% des élèves entrant en CP la maîtrisent), de comprendre des mots à l’oral (72%), de résoudre des problèmes (67%).

En CE1, en revanche, les niveaux ont tendance à baisser, notamment pour l’écriture de syllabes (85% la maîtrisent), de mots (75%), la lecture à voix haute (72%), le calcul mental (76%) et les additions (60%). Sur les compétences en français, le directeur général de l’enseignement scolaire, Edouard Geffray, déclare que "le tassement des résultats en CE1 est très probablement lié à la crise sanitaire, car les mois de janvier et février 2022, où ils étaient en CP, ont été très perturbés".

Sur les inégalités scolaires, la tendance est positive, d'après le ministère de l'Education nationale. Selon Edouard Geffray, "jamais les élèves de CP, CE1 et sixième en zone d’éducation prioritaire renforcée (REP+) n'ont eu un niveau aussi proche des élèves en établissement hors éducation prioritaire", plus favorisés. Il attribue notamment ce succès au dédoublement des classes de Grande Section, CP et CE1 en éducation prioritaire, progressivement mis en œuvre depuis 2017. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.