Écoles d'ostéopathie : une rentrée perturbée

Plusieurs écoles n'ont pas reçu l'agrément du ministère et n'ont pas pu ouvrir leurs portes. Explications de France 3.

France 3
Le Collège Ostéopathique de Nantes tout comme 17 autres écoles en France, l'établissement n'a pas obtenu le renouvellement de son agrément par le ministère de la Santé. "C'est la fin de notre école, c'est triste", confie, émue, Marie-Anne Chabert, directrice de l'établissement. La cause de cet échec : des locaux trop chers. L'école nantaise n'a pas pu prouver sa pérennité financière malgré ses 11 ans d'existence.

De nouvelles règles

Les 263 étudiants de cette école se retrouvent sans école pour la rentrée. Glenn Baudoin, étudiant en 5e année a dû vite trouver un nouvel établissement. "On l'a su le matin et l'après-midi même, on était déjà en train d'appeler toutes les écoles et on était déjà en train de déposer les dossiers", explique le jeune homme au micro de France 3. C'est à Rennes que Glenn a été admis. La directrice de cette école a accueilli en urgence 32 nouveaux venus.
Le ministère impose de nouvelles règles. Désormais, les élèves doivent effectuer 150 consultations au cours de leur formation, dont un tiers au sein de l'établissement.
Le JT
Les autres sujets du JT
Etudiants à l\'université de la Timone, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 11 décembre 2012.
Etudiants à l'université de la Timone, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 11 décembre 2012. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)