Ain : des élèves "sentinelles" pour gérer les conflits de leurs camarades

Dans l'Ain, à Saint-Denis-lès-Bourgs, une école a mis en place un système de "sentinelles". Neuf élèves sont désignés chaque semaine pour régler les éventuels conflits entre leurs camarades.

Voir la vidéo
france 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Sans en avoir l'air, Leïna a l'oreille partout. Une collision entre deux élèves ne va pas lui échapper. Avec leur chasuble, les élèves "sentinelles" sont des petits phares, des médiateurs désignés chaque semaine pour veiller au bon déroulement des récréations au sein d'une école de l'Ain. "Ce ne sont pas des petits surveillants, il s'agit vraiment de gestion de conflits classiques de récréation. On est souvent sollicité pour des toutes petites choses et cela nous empêche d'être vigilants sur des choses plus importantes", estime Émilie Gayet, enseignante. Les élèves "sentinelles" sont nés du constat que le climat scolaire tendait à se détériorer. L'équipe éducative s'est alors inspirée d'une idée québécoise : la médiation entre élèves afin de descendre la tension d'un cran.

90% des élèves se sentent bien

Dans cette école, la citoyenneté à hauteur d'enfant passe aussi par des conseils d'élèves. A l'ordre du jour : comment aider ceux qui se sentent à l'écart ? D'après une enquête de l'Éducation nationale, l'indice de climat scolaire est excellent dans cet établissement. Plus de 90% des élèves interrogés disent se sentir bien dans leur école. De l'avis de tous, le fait de désamorcer rapidement les conflits comme le font les élèves "sentinelles", participe à cette belle harmonie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une élève handicapée arrive dans son école.
Une élève handicapée arrive dans son école. (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)