Orientation post-Bac : la Fage épingle "l'humour de bas niveau" de l'Onisep

Le ministère de l'Éducation nationale a dû faire marche arrière, mercredi, après la mise en ligne de fiches "métiers" pour les étudiants, relevées par le syndicat étudiant, la Fage, et jugées trop loufoques.

Les fiches \"info métiers\" de l\'Onisep, en janvier 2018.
Les fiches "info métiers" de l'Onisep, en janvier 2018. (FRANCEINFO)

À l'heure où l'orientation pour l'an prochain est une source d'angoisse pour des centaines de milliers de lycéens, le gouvernement tente l'humour. L'Onisep, l'office public dédié à l'orientation, a élaboré des fiches "info métiers", mises en ligne sur le site du gouvernement, terminales2017-2018.fr, lundi 15 janvier. 

L'objectif est d'aider les élèves à trouver leur voie, mais ces fiches étaient souvent farfelues, décalées et cet humour est très mal passé, notamment à la Fage, syndicat étudiant, au point que l'Onisep a dû faire marche arrière mercredi 17 janvier.

Des fiches "info métiers" loufoques et décalées sur un site officiel du gouvernement à destination des élèves de Terminales : un reportage de Solenne Le Hen
--'--
--'--

Dans ces fiches, on expliquait aux adolescents que s'ils aimaient "organiser des fêtes", le métier qui leur correspondait, c'était pharmacien ou même enseignant-chercheur. On leur disait aussi qu'ils étaient faits pour être bouchers, s'ils savaient, "tenir un stand dans un vide-grenier". Pour être militaire ou infirmier, c'était bien de "savoir réparer les machines à laver", ça montrait qu'on est "utile aux autres".

La fiche de l\'Onisep sur le métier de sociologue, en janvier 2018.
La fiche de l'Onisep sur le métier de sociologue, en janvier 2018. (FRANCEINFO)

La fiche de l\'Onisep sur le métier d\'enseignant-chercheur, en janvier 2018.
La fiche de l'Onisep sur le métier d'enseignant-chercheur, en janvier 2018. (CAPTURE D'ÉCRAN)
La fiche de l\'Onisep sur le métier d\'avocat, en janvier 2018.
La fiche de l'Onisep sur le métier d'avocat, en janvier 2018. (FRANCEINFO)

Sur le site mis en ligne par l'Onisep, il y avait des centaines de descriptions décalées de ce type. Le principal syndicat étudiant, la Fage, a été le premier à s'en émouvoir. "À l'heure où l'orientation et l'accompagnement des lycéens vers la construction d'un projet d'orientation est le cœur des réponses à apporter au défi éducatif, ce n'est pas responsable de voir qu'un organisme public se paye la tête de lycéens et met en péril l'orientation de ces jeunes", tempête Jimmy Losfeld, le président de la Fage. 

En tout cas, j'espère que c'est de l'humour, mais quand bien même, très limite, de bas niveau et qui entretient des stéréotypes inacceptables.Jimmy Losfeld, président de la Fageà franceinfo

Le ministère de l'Éducation, qui veut renforcer l'orientation et renvoie régulièrement les lycéens vers ce site internet, reconnaissait mercredi soir une maladresse dans l'écriture. Avant de retirer dans la foulée... et discrètement toutes les formulations douteuses.