Éducation : "Il faut mieux orienter, mieux informer les lycéens"

Gabriel Attal, député LREM des Hauts-de-Seine, est l'invité politique du Grand Soir 3 ce lundi 30 octobre pour évoquer les nouvelles règles d'accès à l'université.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"La sélection est un système injuste et, sélectionner, ça veut dire fermer la porte de l'université à certains étudiants. La France manque d'étudiants en master et en doctorat parce que 70% d'entre eux échouent en licence. Il faut les aider à réussir", affirme Gabriel Attal, député LREM des Hauts-de-Seine.

"Problème d'orientation"

Il y a 20 000 à 40 000 nouveaux étudiants chaque année. "On va créer des places ponctuellement dans certaines filières. Le sujet n'est pas uniquement un problème de places. Il y a 135 000 places vacantes dans le supérieur parce qu'il y a un problème d'orientation", assure-t-il.

Et Gabriel Attal d'expliquer : "Des bacheliers généraux vont dans des BTS et des IUT parce que ce sont des filières sélectives et ils se disent que c'est là qu'est l'excellence. On veut recentrer le système pour que les BTS et les IUT puissent fournir des places aux bacheliers professionnels qui vont à l'université faute de places en BTS. Il faut mieux orienter, mieux informer les lycéens".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des lycéens planchent sur l\'épreuve de philosophie du bac, le 15 juin 2017, à Paris.
Des lycéens planchent sur l'épreuve de philosophie du bac, le 15 juin 2017, à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)