Cet article date de plus de dix ans.

Absentéisme scolaire : 472 familles privées d'allocations en un an

Le chiffre, qui apparaît dans une note interne de la Caisse Nationale d'Allocations Familiales (Cnaf), est à comparer avec les 300.000 élèves en situation d'échec scolaire.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

La sanction s'applique à partir de
quatre demi-journées d'absences non justifiées par mois. Sur les 288 dossiers en cours à la fin
mars, 70% des versements étaient suspendus depuis moins de deux mois. Deux seulement
depuis plus d'un an.

La loi, adoptée en janvier 2011, et controversée jusque dans
les rangs de l'UMP, prévoit une réponse graduelle : convocation des
parents, l'avertissement par l'inspecteur d'académie, puis suspension de la
part des allocations dues pour l'enfant non assidu. En dépit des résultats plus que mitigés, Xavier Bertrand, ancien ministre
du gouvernement Fillon a défendu ce bilan en estimant ce matin au micro de France
Inter que l'effet dissuasif de la mesure a fonctionné puisque très peu de foyers
ont été sanctionnés.

Supprimer ce "dispositif inutile"

Parmi les détracteurs, la Cnaf elle-même avait émis un avis
défavorable au dispositif "inégalitaire " de sanction, vu que les
familles n'ayant qu'un enfant ne sont pas concernées,
car elles ne touchent pas d'allocations. Son président, Jean-Louis Deroussen, rappelle
que la Cnaf "privilégie tous les dispositifs d'accompagnement " par le
biais notamment des assistantes sociales. Le Président Hollande a indiqué
pendant la campagne vouloir supprimer ce "dispositif inutile ". " Il
sera supprimé parce que je préfère en mettre un autre
 " a-t-il ajouté.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.