Cet article date de plus de huit ans.

27 universités dans l'illégalité, selon l'Unef

Des universités sélectionnent leurs étudiants après le bac, selon le syndicat Unef. Comme chaque année, l'Unef publie ce lundi son rapport sur les dérives des universités, et selon lui, 27 facultés choisissent leurs étudiants, et 24 "persistent" à imposer des frais d'inscription illégaux.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

"De plus en plus d'établissements choisissent de limiter le nombre de places disponibles dans leurs licences par un processus de sélection ", déplore l'Unef dans son rapport annuel sur les dérives des universités rendu public ce lundi. Selon le syndicat étudiant, 27 d'entre elles auraient ces pratiques. 

Or, pointe le syndicat étudiant, "cette nouvelle tendance " est "en totale contradiction avec la loi, qui stipule que la sélection d'un bachelier pour l'accès aux premiers cycles universitaires est prohibée ". Les universités de Savoie, Bordeaux I, Paris I et Paris X, Bourgogne, Rouen ou encore Marne-la-Vallée sont notamment montrées du doigt. 

Frais d'inscription supplémentaires

Ces universités rétorquent que certaines filières, comme la musique ou l'allemand, nécessitent des "pré-requis ". Faux, répond le syndicat, une formation de licence "est censée être adaprée au niveau baccalauréat ". Conséquence pour les étudiants : ils se dirigent vers les formations dispensées dans le privé. Selon le rapport de l'Unef, 32,2% des bacheliers vont à l'université, contre 39,1% en 2005. La progression des étudiants dans le privé a été de 32% au cours de la même période. 

L'Unef critique également la pratique de frais obligatoires en supplément des frais d'inscription à l'université. Et notamment à l'Institut national polytechnique de Toulouse où les frais d'inscription sont de 9.000 euros, alors que le tarif réglementé est de 606 euros, ou encore l'université de Grnoble 2, où les étudiants doivent s'acquitter de 800 euros de servives facultatifs multimédias. Mais cette tendance est plutôt à l'amélioration par rapport aux années précédentes, avec 24 établissements épinglés contre 30 l'an dernier, et plus de 50 en 2005. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.