Vidéo L'histoire d'un avortement clandestin racontée par Audrey Diwan

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Article rédigé par

Dans son film "L'Événement" au cinéma le 24 novembre, elle raconte le combat d'une jeune femme qui décide d'avorter clandestinement dans la France des années 1960. Brut a rencontré la réalisatrice Audrey Diwan.

""L'Événement", c'est l'histoire d'Anne, qui est une jeune étudiante prometteuse, qui découvre un jour qu'elle est enceinte. Elle décide d'avorter, malheureusement on est au début des années 1960 en France et la loi l'interdit", explique Audrey Diwan, réalisatrice du film. Il fallait donc trouver un moyen d'avorter clandestinement. "Il faut trouver quasiment comme des réseaux de résistance", estime Audrey Diwan.

L'histoire vraie d'Annie Ernaux

Le film "L'Événement" est adapté du roman d'Annie Ernaux où elle raconte son propre avortement clandestin, en 1963. "Je l'ai découvert après avoir avorté, j'avais besoin de lire sur le sujet, j'ai été frappée par l'immense différence, évidemment, qui existe entre un avortement médicalisé et ce que c'est qu'un parcours d'avortement clandestin", estime la cinéaste.

Selon elle, on connaît le mot "avortement" à défaut de bien connaître la réalité du processus et "à quel point une jeune femme est livrée à elle-même". "En écrivant le film, je n'arrêtais pas de me demander à qui appartient le corps de la femme. Je me demandais si, à l'époque, il appartenait à la loi, s'il appartenait à la science, s'il appartenait aux hommes. Et il y a très peu de moments où je me disais : "Mais dans le fond, le corps de la femme lui appartient à elle"", raconte Audrey Diwan.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.