"Toujours être en phase avec la société" : Les Femmes s'en mêlent, festival militant et précurseur depuis 25 ans

Festival qui défend depuis 25 ans la création musicale féminine, Les Femmes s'en mêlent s'installe jusqu'au 26 novembre à Paris et en Île-de-France, et s'est même doté cette année d'un dispositif pour aller plus loin encore dans la défense des droits des femmes et pour l'égalité dans l'industrie musicale.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Depuis 1997, le festival Les Femmes s'en mêlent défend la création féminine. (Le Cheveu Blanc pour Les Femmes s'en mêlent)

Depuis plusieurs années, en France comme ailleurs, les autrices-compositrices ont pris le pouvoir. Par leur originalité, leur indépendance, leur discours. Jeudi 17 novembre à Paris, il y aura la chanteuse suisse Emilie Zoé par exemple, ou samedi, à Magny-Le-Hongre à la salle File 7, la Française Laura Cahen, avant une multitude d'autres artistes comme Stella Donnelly, Liraz ou Chloé.

Beaucoup d'exemples de ce que peut présenter le festival Les Femmes s'en mêlent : de la musique et une philosophie militante assumée, que porte le fondateur Stéphane Amiel depuis 1997 : "Il faut toujours se renouveler et toujours apporter de nouvelles réponses, être en phase avec la société".

"Des concepts forts comme la sororité étaient déjà présents aux Femmes s'en mêlent, au début on me disait que c'était impossible de mettre trois filles sur le même plateau."

Stéphane Amiel, directeur du festival Les Femmes s'en mêlent

à franceinfo

Élément supplémentaire cette année, le dispositif "Les Femmes s'engagent" : des rencontres, des ateliers, sur des sujets comme la santé mentale, les stéréotypes de genre, les violences sexistes et sexuelles, ou le peu de place encore fait aujourd'hui aux femmes dans les métiers dits techniques. La co-programmatrice du festival, et responsable du dispositif, Adriana Rausseo, s'engage à fond sur ces sujets-là.

"On essaie de dire : voici des 'role models' qu'on peut vous présenter pour vous expliquer que vous avez toute votre légitimité dans ce milieu, et voici les ouvertures possibles pour y aller."

Adriana Rausseo, co-programmatrice du festival

Sachant que pour Stéphane Amiel, "toute l'année on est en action mais le festival est un point de rencontre" pour tous les dispositifs traitant du sujet, comme Band She, Salut Les Zikettes, Shesaid.so et bien d'autres. Preuve que le festival Les Femmes s'en mêlent est un précurseur, 25 ans après sa création : aujourd'hui, la parité n'est encore qu'un lointain fantasme sur les affiches des plus grands festivals.

Le festival Les Femmes s'en mêlent, du 14 au 26 novembre à Paris et en Île-de-France | La chronique de Yann Bertrand
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Egalité femmes-hommes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.