Salaires : vers plus de transparence ?

Des députés de la majorité veulent pousser les grandes entreprises à communiquer les écarts de rémunération entre leurs employés. Le but : réduire les inégalités.

Voir la vidéo
France 2

Des élus de la majorité souhaitent que les salaires soient plus transparents dans les entreprises et lutter contre les inégalités. Le principe : chaque année, dans les entreprises d'au moins 1 000 salariés, l'écart de salaires au sein du groupe serait rendu public. Les différences salariales devraient être justifiées d'année en année. L'objectif premier est de réduire les écarts entre hommes et femmes

Une loi similaire aux États-Unis et au Royaume-Uni

Aujourd'hui, les hommes gagnent 14% de plus que les femmes, au taux horaire brut. L'an dernier, une centaine de sociétés a même été sanctionnée pour des abus. En obligeant les chefs d'entreprises à publier les écarts de salaire, les députés veulent inciter à réduire les inégalités. Pourtant, aucune sanction n'est précisée si l'entreprise ne joue pas le jeu.

Selon Matthieu Orphelin, député LREM, "à moyen terme, ça ne peut avoir qu'un effet bénéfique sur notre croissance durable, sur l'avenir de ces grandes entreprises qui seront dans une logique plus de long terme, plus d'équité, plus de partage de la valeur entre les dirigeants et les salariés". Les États-Unis et le Royaume-Uni ont récemment voté une loi similaire. Elle oblige certaines entreprises à publier l'écart entre le salaire moyen de l'employé et celui du dirigeant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration d\'un bulletin de paie. 
Photo d'illustration d'un bulletin de paie.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)