Les réalisatrices françaises sont payées 42% de moins que les hommes, selon une étude du CNC

Menée de 2006 à 2015, cette étude sur la place des femmes dans l'industrie cinématographique et audiovisuelle en France a chiffré les écarts entre les salaires des hommes et ceux des femmes. 

Une salle de cinéma à Lyon, en décembre 2011. (Photo d\'illustration)
Une salle de cinéma à Lyon, en décembre 2011. (Photo d'illustration) (MAXPPP)

Le salaire moyen d'une réalisatrice française est inférieur de 42 % à celui de son homologue masculin, a révélé le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) dans une étude parue vendredi.

Menée de 2006 à 2015, cette étude sur la place des femmes dans l'industrie cinématographique et audiovisuelle se donne pour but de chiffrer les écarts entre hommes et femmes dans ce secteur.

Des budgets de films inférieurs à ceux des hommes

Le cinéma n'est pas épargné par les inégalités de salaires entre les sexes : dans l'administration de la production, les femmes sont payées en moyenne 38% de moins que leurs homologues masculins. Cet écart s'élève jusqu'à 42% pour les réalisatrices, qui se voient bien souvent aussi accorder des budgets moindres : 3,5 millions d'euros en moyenne contre 4,7 millions pour les hommes.

La répartition des professions du cinéma apparaît aussi clairement déterminée par le sexe : 96% des scriptes, 88,4% des costumiers et 74% des coiffeurs-maquilleurs sont des femmes. A l'inverse, elles ne représentent que 21% des réalisateurs de longs-métrages agréés, alors que la parité existe à la sortie des écoles de réalisation.

Le nombre de réalisatrices en hausse

Dans ce noir tableau, le CNC a relevé quelques notes positives, comme l'émergence d'une nouvelle génération de réalisatrices françaises de longs-métrages, parmi lesquelles Maïewenn Le Besco, Céline Sciamma ou encore Katell Quillevere. En une décennie, le nombre de réalisatrices a augmenté de 70%.

Pas encore bonne élève pour autant, la France se classe tout de même mieux que ses proches voisins européens, puisque 22,3 % des films français sortis en France sont réalisés par des femmes, contre 19, 7% en Allemagne et seulement 11 % au Royaume-Uni ou en Espagne.