Cet article date de plus de trois ans.

La femme du jour. Marlène Schiappa ou la maîtrise de soi

Chaque jour, Nathalie Bourrus raconte une femme. Un portrait, mais surtout une rencontre. Aujourd'hui, Marlène Schiappa. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'Egalité femmes-hommes, lors de l'Université d'été du féminisme, à Paris, le 14 septembre 2018. (NATHALIE BOURRUS / RADIO FRANCE)

Prénom : Marlène. Nom : Schiappa. Âge : 35 ans. Métier : secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes. Elle a créé la première Université du féminisme, qui s’est déroulée jeudi et vendredi dernier au studio 104 de la Maison de la Radio.

Qui est cette femme ? Une femme déterminée, très sûre d’elle. Ah oui, cette franchise dans la démarche déjà. La franchise vestimentaire, je m’habille comme je veux. Et je détache mes cheveux quand je le veux. Elle veut, elle dit. Quand elle ne veut pas vous parler, elle dit non. Quand elle est prête, elle vous engage illico à vous asseoir, là. Si une autre personne veut lui parler, elle dit non et enjoint ses services de s’en occuper. Le geste est sûr, la voix est calme, le ton est clair.  "Elle n’a pas d’humour, disent certaines de ses supportrices, et c’est un problème, on ne peut pas vraiment faire de second degré."  En gros, Marlène Schiappa, ce n’est pas une rigolote. D’ailleurs, face à elle, j’ai souvent ri seule.

La femme du jour. Marlène Schiappa, par Nathalie Bourrus
écouter

Vous avez raconté votre vie, dans votre dernier livre, ce sont des lettres écrites a vos deux filles. Raconter sa life, pour une ministre, c’est un peu donner des bâtons pour se faire lyncher ?

Non, pas du tout. Et je ne raconte pas mon intimité, mais mon extimité.

[Ah. Je ne relève pas. Marlène Schiappa est donc non humoristique et c’est une intello qui mord. Elle a toujours le mot qui tue votre caquet.]

C’est quoi vos journées ?

Je me lève à 5 ou 6 heures, moi.

C’est hyper tôt !

Pas vraiment, beaucoup de Français se lèvent très tôt.

Quels sont vos loisirs ?

Quels loisirs ? C’est mon ministère, et la politique.

[Marlène Schiappa ne fait donc pas de yoga à domicile, elle a appris à se maîtriser toute seule et elle sait le faire ça. Maîtrise du langage, la tête et le buste bien droits, c’est un sphinx vêtu d’une robe violette et de talons noirs. Cette femme est un sphinx. Un sphinx qui réfléchit tout le temps à ses sujets, et à elle-même.]

On dit que vous avez envie d’un autre ministère, que vous avez de l’ambition.

Je n'ai jamais parlé d’un autre ministère et oui, je suis très ambitieuse.

[Et bim ! Elle est franche et directe. Comment la définir en un seul mot ? Marlène Schiappa est une guerrière. Elle n’est qu’au début d’une carrière politique, qu’elle voit déjà en grand.]

Ne prenez pas la culture surtout ! Vous aurez le merdier de l’audiovisuel public sur les bras !

[Elle sourit mais ne rit pas. On sent que ça bout dans ce cerveau. Elle réfléchit. Elle y a déjà réfléchi, mais une fois encore elle écoute tout. Elle prend, elle s’empare, et malaxe, malaxe, malaxe… parfois même les idées des autres…] 


Nathalie Bourrus, grand reporter depuis 20 ans à franceinfo, raconte avec sa plume aiguisée et sa voix chaude les tops et les flops, les rires et les larmes d’une femme. Un portrait, mais surtout une rencontre, du lundi au vendredi à 16h56 et 21h51.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Egalité femmes-hommes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.