Vidéo "J'avais peur de sortir de chez moi sans savoir si je reviendrais vivant"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
Cet État du Mexique est l'un des plus grands producteurs d'avocats du monde. Après des années de violences des cartels qui convoitent leurs exploitations, ces habitants du Michoacán ont créé Pueblos Unidos, un groupe civil armé pour se protéger. Ils racontent.
BRUT
Article rédigé par

L'Etat du Michoacán, au Mexique, est l'un des plus grands producteurs d'avocats du monde. Après des années de violences des cartels qui convoitent leurs exploitations, ces habitants ont créé Pueblos Unidos, un groupe civil armé pour se protéger. Ils racontent.

"Si j'ai peur de quelque chose, c'est de sortir de chez moi sans savoir si je reviendrai vivant ou non." Ils ont pris les armes contre les narcotrafiquants. Depuis plusieurs mois, les habitants du Michoacán, au Mexique, dénoncent les vols et la violence qu'ils subissent de la part des groupes criminels qui cherchent à mettre la main sur leur production d'avocats. L'industrie de "l'or vert" a en effet explosé en raison de la croissance de la demande d'avocats dans le monde, et avec elle, la violence, l'extorsion et la déforestation. Beaucoup de travailleurs journaliers, d'agriculteurs et de chefs d'entreprise sont obligés de verser régulièrement une grande partie de leurs revenus au crime organisé pour ne pas subir de menaces.

Un groupe armé civil pour faire face ?

Face à l'absence de protection des autorités, ils ont décidé de créer un groupe civil armé baptisé Pueblos Unidos. Avant cela, peu d'entre eux savaient manier les armes. L'État du Michoacán est l'un des plus grands producteurs d'avocats au monde. Des municipalités comme Ario de Rosales, Salvador Escalante et Taretan se sont retrouvées au cœur du conflit. Elles se situent au centre et à proximité d'une zone de danger que se disputent les cartels : Tierra Caliente.

En 2020, les mises à sac et les attaques sur les routes commerciales se sont multipliées. Depuis, des centaines de producteurs ont décidé de s'organiser pour se défendre. Ils affirment que depuis la création de Pueblos Unidos, les crimes sont devenus plus rares. De son côté, le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, a publiquement désapprouvé ce groupe. Pueblos Unidos affirme être prêt à déposer les armes en échange de la sécurité et d'une protection. 

Au moins neuf cartels ont été identifiés dans le Michoacán.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.