Val-de-Marne : une maire en danger ?

La maire de Chevilly-Larue (Val-de-Marne), Stéphanie Daumin, vit un cauchemar. Elle affirme être victime d’actes d’intimidation depuis qu’elle a dénoncé un trafic dans sa commune. 

France 3

Une mairie menacée parce qu’elle aurait agi contre le trafic de drogue ? La famille de Stéphanie Daumin, maire de Chevilly-Larue dans le Val-de-Marne, est la cible d’intimidations depuis plusieurs semaines. Récemment, son fils a été agressé. "L’émotion et la colère sont là, et c’est celle de la maman d’abord", confie-t-elle, jeudi 17 décembre, aux équipes de France Télévisions. 

Faire prévaloir la décision politique 

Il y a six semaines, le véhicule de Stéphanie Daumin a été détérioré. Depuis, c’est l’escalade. Sa maison a été ciblée par des tirs de mortiers et la semaine dernière, son fils de 14 ans a été frappé par un inconnu alors qu’il regagnait le domicile familial. Ces violences feraient suite à des décisions prises par la maire pour sa commune contre le trafic de drogue. Elle évoque "quelques protagonistes qui sont des individus isolés", qui pensent "qu’en faisant peur par l’intimidation, par la pression, ils vont pouvoir influer sur la décision politique et l’intérêt général". Depuis plusieurs jours, la mairie reçoit de nombreux soutiens. Le Premier ministre, Jean Castex, l’a appelée ce matin pour l’assurer de son soutien. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier. Photo d\'illustration
Un policier. Photo d'illustration (NICOLAS BILLIAUX / HANS LUCAS / AFP)