Seine-Maritime : la maire de Canteleu soupçonnée d'implication dans un trafic de drogue

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Seine-Maritime : la maire de Canteleu soupçonnée d'implication dans un trafic de drogue
Article rédigé par
E.Pelletier - France 3
France Télévisions

Dix-neuf personnes ont été interpellées dans le cadre d'une opération de lutte contre le trafic de drogues. Parmi elles, la maire de Canteleu (Seine-Maritime), Mélanie Boulanger. Présent devant le Palais de justice de Bobigny (Seine-Saint-Denis), le journaliste Éric Pelletier revient sur cette affaire surprenante.

C'est un coup de filet étonnante qui a été réalisé par les autorités dans la lutte contre le trafic de drogues. Après une longue investigation, dix-neuf personnes ont été arrêtées pour leur implication dans un trafic de drogues, dont Mélanie Boulanger, la maire de la commune de Canteleu, en Seine-Maritime. "C'est une figure de la politique locale", annonce Éric Pelletier, présent devant le Palais de justice de Bobigny (Seine-Saint-Denis). "Elle a mené la liste PS-EELV aux dernières élections régionales. La voilà aujourd'hui soupçonnée de complicité de trafic de stupéfiants en bande organisée. En l'occurrence, d'avoir facilité l'implantation d'un réseau de revente de drogue dans sa ville", ajoute le journaliste France Télévisions.

Jusqu'à quatre jours de garde à vue

L'opération, menée par la police et le RAID, s'est déroulée dans la matinée du vendredi 8 octobre, et faisant suite à deux années d'investigation. "Ces investigations sont conduites à Bobigny, par un juge d'instruction. Tout cela a débouché sur la découverte de 375 000 euros d'héroïne, mais aussi d'armes. Aucun produit stupéfiant n'aurait été cependant découvert chez l'élue. Dans ce type d'affaire, une garde à vue peut durer jusqu'à quatre jours", indique Éric Pelletier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.