Roubaix : la police démantèle un important trafic de drogue international et interpelle 13 personnes

Les personnes interpellées faisaient partie d'un réseau qui importait et revendait en grande quantité du cannabis, de l'héroïne et de la cocaïne.

Treize personnes ont été interpellées vendredi 8 mars à Roubaix (Nord), Masnières, près de Cambrai, et Rouen (Seine-Maritime).
Treize personnes ont été interpellées vendredi 8 mars à Roubaix (Nord), Masnières, près de Cambrai, et Rouen (Seine-Maritime). (CAPTURE ECRAN GOOGLE MAPS)

Treize personnes ont été interpellées vendredi dernier à Roubaix (Nord), Masnières, près de Cambrai, et Rouen (Seine-Maritime), dans le cadre d'une enquête au long cours sur un trafic de drogue international, rapporte France Bleu Nord, vendredi 15 mars. Toutes ces personnes ont été mises en examen et 11 ont été incarcérées. Elles faisaient partie d'un réseau qui importait et revendait en grande quantité du cannabis, de l'héroïne et de la cocaïne.

L'héroïne et la cocaïne provenaient des Pays-Bas tandis que le cannabis arrivait d'Espagne. La revente concernait la région Hauts-de-France et d'autres parties du territoire français. Une première vague de cinq interpellations a eu lieu vendredi 8 mars, à Masnières. Plusieurs voitures remontaient d'Espagne avec 46 kilos de cannabis. Les chauffeurs n'en étaient visiblement pas à leur premier voyage. L'après-midi même, sept autres personnes étaient arrêtées à Roubaix et une dernière à Rouen.

120 000 euros et des comptes en banque saisis

L'enquête a permis de mettre en évidence qu'il y avait au moins un à deux voyages par semaine, avec des chauffeurs, tous Roubaisiens. Il s'agissait d'une organisation logistique très poussée. "On a constaté une régularité, un stakhanovisme dans ces importations régulières de produits stupéfiants", a expliqué Magali Caillat, directrice inter-régionale adjointe de la police judiciaire de Lille, au micro de France Bleu Nord.

Pendant les cinq mois d'enquête, 500 kilos de cannabis, 300 kilos d'héroïne et 150 kilos de cocaïne ont été importés, pour une valeur totale estimée de 10,5 millions d'euros. Lors des interpellations, 120 000 euros en liquide ont été saisis ainsi qu'un bien immobilier à Roubaix et plusieurs comptes en banque.