Police : deux amendes en test pour lutter contre l'insécurité et le trafic de drogue

Publié
Police : deux nouvelles amendes en test pour lutter contre l'insécurité et le trafic de drogue
France 2
Article rédigé par
J. Klein - France 2
France Télévisions

Les guetteurs des réseaux de trafic de drogue et ceux qui squattent les halls d'immeubles devront payer une amende de 135 euros.

C'est une annonce que le ministre de l'Intérieur avait faite à Marseille (Bouches-du-Rhône) en mai 2021. "Je donnerai à tous les policiers et gendarmes la possibilité de faire une amende forfaitaire inscrite au casier judiciaire pour les guetteurs", avait précisé le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. Une amende dont l'expérimentation commence mardi 19 octobre dans plusieurs villes de France, comme à Rennes (Ille-et-Vilaine), Lille (Nord), Reims (Marne) ou encore à Marseille (Bouches-du-Rhône).

"Cela ne va pas être simple sur le terrain"

L'idée est de tenter de court-circuiter le trafic de drogue en verbalisant les guetteurs, ces jeunes souvent mineurs, surnommés familièrement les "choufs". Ils sont postés à l'entrée des cités pour avertir par des cris l'arrivée des forces de l'ordre. L'amende sera de 135 euros. Mais pour les syndicats de police, constater l'infraction sera très compliqué. "Cela ne va pas être simple sur le terrain", confie Stanislas Gaudon, secrétaire national du syndicat Alliance Police nationale. Une autre amende est aussi expérimentée dans ces villes : celle de l'occupation illicite des halls d'immeubles.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.