Dossier : le malaise des pompiers

Les pompiers sont de plus en plus victimes d'agressions lors de leurs interventions. Aujourd'hui, ils protestent et déplorent un manque d'effectif.

France 3

Le 27 mai 2018 restera à jamais gravé dans sa mémoire de pompier volontaire. Ce jour-là, l'adjudant-chef Basseti et son équipe sont appelés pour une rixe dans une résidence de sa petite commune du Doubs. Il y a un blessé. Une fois sur place, les secouristes sont surpris : l'agresseur se jette sur leur véhicule armé d'un couteau.

+18% d'agressions en un an

Guet-apens, jet de pierre, vol de matériel, injures... Les pompiers déplorent la violence grandissante dont ils sont la cible, en ville comme à la campagne. Les derniers chiffres officiels ont créé l'émoi d'une profession en pleine mutation : +18% d'agressions entre 2015 et 2016. Moins d'incendies, plus de secours aux personnes et une présence permanente sur le terrain. À Besançon, la caserne a vu exploser son nombre d'interventions, les effectifs sont pourtant restés les mêmes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration d\'un camion de pompiers. 
Illustration d'un camion de pompiers.  (JULIO PELAEZ / MAXPPP)