Devant le Bataclan une semaine après : "J'ai eu besoin de venir ici, de partager"

Les Parisiens ont répondu présents à l'appel du monde de la culture. Ils se sont rassemblés vendredi soir devant le Bataclan et devant les autres cibles des attaques. Comme prévu la musique a retenti à 21h20 et des centaines de bougies ont été allumées.

(Les passants se sont succédé au piano installé devant le Bataclan © Reuters/ Charles Platiau)

Devant les milliers de roses rouges et blanches posées au sol, il y avait deux ambiances hier soir devant le Bataclan, il y avait ceux qui ont fait la fête et chanté, et ceux qui ont préféré le silence et le recueillement. Mais à 21h20, tous ont chanté la Marseillaise. "J'ai eu besoin de venir ici, de partager, de voir des humains " raconte Laura, une habitante de Vincennes. "Les applaudissements c'est pour faire du bruit. On est là, on ne laisse pas tomber."

Devant le Bataclan une semaine après : "J'ai eu besoin de venir ici, de partager" - reportage Bintily Diallo
--'--
--'--

Manu, qui connaissait huit des victimes des attaques, a fait le tour des bars touchés avec son camion sonorisé. Reportage Antoine Giniaux
--'--
--'--