Deux-tiers des Français inquiets par les OGM

Selon un sondage réalisé après l'annulation de la suspension de culture du maïs OGM Monsanto par le Conseil d'Etat, la culture des OGM se heurte à une forte opposition.

Une affiche de la campagne anti-OGM de la fédération France, Nature, Environement dans une station de métro de Paris le 15 février 2011.
Une affiche de la campagne anti-OGM de la fédération France, Nature, Environement dans une station de métro de Paris le 15 février 2011. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Les OGM continuent de faire peur. 65 % des Français se disent inquiets de la présence éventuelle d'OGM dans les produits alimentaires selon un sondage IFOP à paraître dans Dimanche Ouest-France. Toutefois, ce chiffre est en baisse : 73 % des Français se disaient inquiets en 2000 et 68 % en 2008. 

Rien ne prouve que le maïs OGM Monsanto est nocif pour la santé ou l'environnement. C'est en partant de ce constat que le Conseil d'Etat, saisi par le géant américain et des associations de producteurs, a annulé lundi 28 novembre la suspension de cette culture en France, décidée par le gouvernement en février 2008. Mais les ministres de l'Agriculture et de l'Ecologie ont affirmé dans la foulée que tous les moyens étaient à l'étude pour l'interdire en France.

Qui sont les plus inquiets ?

Les sympathisants de gauche sont plus inquiets (73%) que ceux de droite (56%) mais quel que soit le sexe, la position sociale ou la tendance politique aucun groupe ne passe en deça des 50% d'inquiétude. La culture d'organismes génétiquement modifiés en plein champ en France se heurte à une opposition très forte (80%) des personnes interrogées, seules 19% y étant favorable.

 

Ce sondage réalisé par téléphone du 1er au 2 décembre 2011 auprès d'un échantillon de 1 002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.