Des naturistes à la Fête de l'Huma, du jamais-vu

C'est une première à la Fête de l'Humanité : un stand naturisme a pris ses quartiers au Parc de la Courneuve.

Le stand naturisme de la Fête de l\'Humanité, le 10 septembre 2016
Le stand naturisme de la Fête de l'Humanité, le 10 septembre 2016 (RADIO FRANCE / BENJAMIN ILLY)

"On est tous à poils !", rigolent les participants. Non loin des merguez et des chapiteaux où les politiques arranguent la foule, eux se tiennent dévêtus sur le stand naturisme de la Fête de l'Humanité, qui se tient depuis vendredi 9 septembre au Parc de la Courneuve.

Le déclic est venu de l'affiche de l'événement, où quelques personnages sont représentés nus et allongés dans l'herbe. "On a créé quelque chose de nouveau à la Fête de l'Huma, s'amuse Yves Leclerc, le vice-président de la Fédé­ra­tion française de natu­risme. Ce qui est étonnant, ce sont ces gens qui ne tiennent pas le stand et qui spontanément se mettent nus. On est devenu un espace incroyable de liberté".

Je ne vois pas en quoi la nudité simple et naturelle (...) peut s'apparenter à de l'exhibition sexuelleYves Leclerc, vice-président de la Fédération française de naturismeÀ la Fête de l'Huma, le 10 septembre 2016

Une première et une jolie publicité pour les naturistes, qui sont également venus avec leurs revendications. "Nous demandons que soit révisé et amendé l'article 222-32 du Code pénal, qui dit que l'exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui est punissable, explique Yves Leclerc. Je ne vois pas en quoi la nudité simple et naturelle d'un groupe de gens qui randonnent en forêt peut s'apparenter à de l'exhibition sexuelle. Ce n'est pas normal".

Pas sûr que les naturistes de la Fête de l'Huma aient accueilli d'un bon œil la pluie, qui s'est invitée en région parisienne dimanche pour le dernier jour de l'événement. Même si, comme le dit Yves Leclerc avec philosophie, "on ne risque pas de mouiller nos vêtements".

Reportage de Benjamin Illy (tout habillé) au stand naturiste de la Fête de l'Huma
--'--
--'--