Des hôtesses d'Air France refusent de se voiler lors des escales en Iran

Alors que la reprise des vols Paris-Téhérane est programmée le 17 avril, plusieurs hôtesses d'Air France refusent d'avoir à porter le voile en atterrissant dans la capitale iranienne.

(Si elles refusent le vol, les hôtesses s'exposent actuellement à une pénalité sur leur salaire ou encore à une mention dans leur dossier professionnel © MaxPPP)

 Les hôtesses de l'air de la compagnie Air France ne veulent pas être obligées de porter le voile dès leur sortie d'avion à Téhéran... A partir du 17 avril, la compagnie aérienne rouvre sa ligne vers la capitale iranienne. Il y aura trois vols par semaine. Une bonne nouvelle pour Air France, une conséquence du réchauffement des relations entre l'Iran et l'Occident. Mais pour le personnel navigant, c'est à dire les hôtesses et les stewards,  c'est une contrainte dont ils se passeraient bien...

Personne ne conteste la réouverture des liaisons entre Paris et Téhéran chez Air France, ce qui passe mal c'est cette note interne destinée au personnel navigant : dès leur descente d'avion, ils devront porter des vêtements amples à manches longues, des pantalons et un foulard Air France pour cacher les cheveux des hôtesses.

Si elles refusent le vol, les hôtesses s'exposent actuellement à une pénalité sur leur salaire ou encore à une mention dans leur dossier professionnel. Pour l'instant, la direction d'Air France refuse le volontariat. L'UNAC a alerté la ministre des Droits des femmes : selon le syndicat, Laurence Rossignol prend le sujet très à cœur et s'est engagée à contacter le DRH d'Air France. De son côté, la direction a indiqué à son personnel qu'il serait informé de la situation en début de semaine prochaine.