Cet article date de plus de dix ans.

Des accidents maquillés dans le BTP ?

Pour des raisons d'image et d'argent, l'entreprise "Spie Batignolles" ne déclarerait pas un certain nombre d'accidents du travail. Surprenant pour cette société du bâtiment et des travaux publics qui s'est fait depuis plusieurs années, le champion du "zéro accident de travail".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Spie Batignolles sous déclare-t-elle les accidents du travail qui frappent ses 8300 salariés?
L'entreprise est un acteur incontournable du bâtiment en France.
En 2000, la direction lançait une nouvelle mesure: "Zéro accident du travail". Une politique ambitieuse. C'est devenu l'image de marque de la société.
Moins d'accidents du travail, c'est aussi faire des économies et payer moins de cotisations à la sécurité sociale.

C'est ce qui est arrivé par exemple à Jean-Marc. Cet électricien, grièvement brûlé en août dernier sur un chantier, est tombé dans le coma. Son accident n'a pas été déclaré par l'entreprise, et il a fallu attendre janvier pour que l'assurance maladie reconnaisse le caractère professionnel de l'accident. D'autres salariés sont incités à se taire et à rester chez eux.
Dans certaines équipes, notes de service à l'appui, des primes sont même supprimées pour l'ensemble des salariés si un accident du travail est déclaré.
Pour l'entreprise il s'agit de "regrettables ex ceptions ".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.