Sanofi : le bonus du nouveau PDG fait scandale

Le groupe pharmaceutique va verser 4 millions d'euros au nouveau patron Olivier Brandicourt. Si la pratique n'est pas illégale, elle suscite l'indignation des syndicats, et même du gouvernement.

FRANCE 3

Sanofi est prêt à payer très cher l'expertise d'Olivier Brandicourt. Le nouveau patron du groupe pharmaceutique touchera ainsi dès sa prise de fonction 2 millions d'euros. Il doublera la mise – 2 millions supplémentaire – s'il est toujours en poste un an plus tard. Le tout "en contrepartie des avantages auxquels il a renoncé en quittant son ancien employeur".
Pour les salariés de Sanofi, la pilule a du mal à passer, d'autant plus que certains sont en grève, et réclament des augmentations de salaire. "On a 30 euros d'augmentation tous les cinq ans, et eux ils se gavent. Il y en a marre", affirme un employé.

"C'est incompréhensible"

Avec cette nouvelle polémique, la question de rémunération des grands patrons est relancée. Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll s'indigne du bonus versé par Sanofi. "Autant on peut considérer que le risque peut être récompensé, autant quand on arrive et qu'on n'a encore rien fait, d'avoir ce niveau de prime, c'est incompréhensible", assure-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un laboratoire Sanofi à Maisons-Alfort (Val-de-Marne).
Un laboratoire Sanofi à Maisons-Alfort (Val-de-Marne). (IMAGE POINT FR / BSIP / AFP)