Cet article date de plus de six ans.

Discrimination à l'embauche : l'inégalité perdure

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Un tiers des demandeurs d'emplois se disent victime de discrimination à l'embauche, en France, notamment à cause d'un nom à consonance étrangère.

La loi sur le cv a pourtant été adoptée mais elle n'est jamais entrée en application. Alors faut-il la relancer aujourd'hui ? Quels en seraient les avantages et les inconvénients ?

"Alors qu'il y a une grosse majorité des jeunes du quartier qui ont des diplômes et qui ont réussi au niveau scolaire à s'en sortir, il y a toujours une image qui les rabaissent", explique Mounji Ahmed, 24 ans, un BTS commercial international en poche mais sans emploi.

"Il arrive que des personnes changent leur prénom"

Les candidats au prénom d'origine africaine ou maghrébine ont 26% de chance en moins de passer un entretien et 32% d'être recruté. "Il arrive que des personnes changent leur prénom, ils ont le droit, pour avoir des prénoms plus français. Certains changent l'adresse et utilise celles de leurs amis. Je pense que c'est une fausse bonne idée le cv anonyme", explique une experte du recrutement.

"Oui, oui, on vous recontacte, mais ça n'arrive jamais et on se décourage. On ne se sent pas soutenu", explique Vanessa, jeune martiniquaise. Le gouvernement Hollande avait pourtant promis la mise en œuvre du cv anonyme mais concrètement il n'est pas mis en place.

"Aujourd'hui les politiques manquent de courage, mais ce serait pourtant salutaire", estime un jeune homme.
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers CV anonyme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.