Couvre-feu à 18 heures : faudrait-il généraliser la mesure ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Couvre-feu à 18 heures : faudrait-il généraliser la mesure ?
France 2
Article rédigé par
A. Jolly, J. Longchampt, A. Richier, J. Assouly, V. Llado, W. Kamli, P. Lagaune, F. Le Moal, G. André, M. Le Rue - France 2
France Télévisions

Le couvre-feu à 18 heures, déjà appliqué à 25 départements, serait le scénario privilégié par l'exécutif, qui décidera de nouvelles restrictions mercredi 13 janvier en Conseil de défense. La mesure est-elle aussi efficace que le confinement ?

Mardi 12 janvier, 25 départements étaient soumis à un couvre-feu avancé à 18 heures. S'appliquera-t-il bientôt à l'ensemble du territoire ? L'exécutif travaillerait sur cette piste pour tenter de ralentir l'épidémie de coronavirus. Ainsi, une question demeure : la mesure a-t-elle déjà montré son efficacité ? Sur les 15 départements qui y sont contraints depuis dix jours, seulement deux ont vu leur taux d'incidence baisser : les Ardennes et les Hautes-Alpes.

"Il faut attendre au total dix à quinze jours"

Selon les épidémiologistes, il est encore trop tôt pour tirer des conclusions. "Pour évaluer l'effet du couvre-feu avancé, il faut attendre au total dix à quinze jours après le début de la mesure", estime le docteur Pascal Crépey, épidémiologiste. Après le deuxième confinement, un couvre-feu avait été mis en place à 21 heures dans neuf métropoles, le 17 octobre. Dix jours plus tard, le nombre de contaminations avait commencé à chuter.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.