Cet article date de plus de sept ans.

Contre le terrorisme, "il faut lutter avec les armes de la démocratie"

Eduardo Rihan Cypel, député socialiste de Seine-et-Marne, a débattu avec Hervé Morin, député UDI de l'Eure. L'occasion pour le premier d'insister sur la nécessité de débattre, et pour le second de s'insurger contre l'angélisme - ce qu'il appelle "un discours de Bisounours".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

"Il ne faut pas de surveillance généralisée, c’est l’erreur à ne pas commettre" , tranche une bonne fois pour toutes Eduardo Rihan Cypel, le député (PS) de Seine-et-Marne. "Je crois que nous devons lutter avec les armes de la démocratie de manière implacable avec toute la fermeté nécessaire pour mettre hors d’état de nuire ceux qui veulent porter atteinte à notre pays" , enchaîne le député socialiste.

"Je suis du même avis et en même temps j’ajoute que nous ne devons pas faire preuve d’angélisme" , poursuit Hervé Morin, député UDI de l'Eure. "Le discours de Bisounours que je commence à entendre sur toutes les ondes m’inquiète. Il faut éviter de dire que c’est un problème social des jeunes non scolarisé, orphelin… Il y a un sujet : comment des enfants français, ayant été dans des écoles de la République, deviennent des terroristes qui contestent l’existence de notre modèle démocratique et de notre modèle de société ?"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.