Cet article date de plus de dix ans.

Cinquante-cinq ans avant Charlène Wittstock et Albert II, le mariage de Rainier et Grace Kelly fait rêver la planète

Le « mariage du siècle » entre l'actrice et le prince de Monaco avait provoqué le plus grand déchaînement médiatique de l'après-Guerre. Et contribué à remettre d'aplomb une économie monégasque vacillante.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Grace Kelly en 1969. (Los Angeles Times photographic archive (Wikimedia Commons))

Le « mariage du siècle » entre l'actrice et le prince de Monaco avait provoqué le plus grand déchaînement médiatique de l'après-Guerre. Et contribué à remettre d'aplomb une économie monégasque vacillante.

Grace Kelly, sublime héroïne des films de Hitchcock, qui se marie à l'apogée de sa carrière et vient de recevoir l'Oscar de la meilleure actrice, apporte alors un nouveau lustre au micro-État, souligne Nadia Lacoste, 88 ans, conseillère en communication du couple durant plusieurs décennies. « Auparavant, les gens connaissaient seulement le casino de Monte-Carlo », se souvient-elle.

« L'impact du mariage a été exceptionnel », note pour sa part Christiane Stahl, conseillère de l'actuel prince souverain Albert II. « Les époques ne sont plus les mêmes, mais le mariage du prince Albert permettra sans aucun doute de décupler l'effet attractif de la principauté ».

Trente millions de téléspectateurs

En 1956, trente millions de téléspectateurs européens dans neuf pays regardent le mariage religieux de Grace Kelly et Rainier et 1 800 journalistes envahissent la principauté, chiffres records pour l'époque.

L'actrice avait rencontré le prince en marge du Festival de Cannes (sud-est de la France) de 1955. Les deux célibataires - qui avaient tous deux multiplié les aventures - choisissent de sceller leurs destins sept mois plus tard.

Une aubaine pour la principauté

Ce mariage tombe à point nommé pour la principauté. Le territoire a du mal à remonter la pente après la Seconde Guerre mondiale, époque où l'on hésite à afficher sa richesse. Et le krach du plus important établissement financier de la ville est survenu six mois auparavant.

Don Richardson, ami très proche de l'actrice, écrira dans un livre qu'une dot a été négociée avec Jack Kelly, son richissime père. Le biographe officiel du prince Rainier, Jeffrey Robinson, évoque « certains arrangements financiers ».

Grace Kelly, qui décide d'arrêter le cinéma, est encore sous contrat avec la MGM. Pour le rompre, le studio négocie les droits d'un documentaire consacré au « mariage du siècle ». Ainsi, Grace (26 ans) et son mari (32 ans) revivront une deuxième fois leur union civile devant les caméras.

Lire aussi :

>>

>>

>>

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.