Cet article date de plus de cinq ans.

Charlie Hebdo : manifestation de lycéens pour la liberté d'expression

Entre 300 et 400 lycéens se sont rassemblés dans les rues de St Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) pour défendre la liberté d'expression et soutenir Louis, élève d'un lycée de la commune qui a été menacé de mort depuis la publication fin janvier d'un journal en hommage à Charlie Hebdo.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Des centaines de lycées se mobilisent pour la liberté d'expression © RadioFrance)

Louis, âgé de 17 ans et  rédacteur en chef du journal du lycée Marcelin-Berthelot à Saint-Maur-des-Fossés La Mouette bâillonnée,  avait fait paraître le 22 janvier un numéro spécial Charlie Hebdo , en réaction aux attentats. Il a depuis, reçu sept menaces de mort aussi bien dans la boîte aux lettres du journal qu'à son domicile, accompagnées d'une ou plusieurs balles. Ce sont donc entre 300 et 400 lycéens qui ont défilé aux alentours de 12h30 ce jeudi, derrière une banderole "Marche pour la liberté d'expression". Parmi les slogans, il y avait par exemple "Liberté dans nos classes. Ni censure, ni menaces" ou encore "Résistance contre la censure". Certains brandissaient quant à eux "Je suis Louis", sur le même principe que le célèbre "Je suis Charlie".

Soutien de Charlie Hebdo

Charlie Hebdo  qui avait publié une chronique illustrée dans dernier numéro en soutien au lycéen. Cinq membres de la rédaction du journal satirique, dont Eric Portheault, le directeur financier, se sont joints au cortège. Agathe André, journaliste à Charlie Hebdo imagine que "l'apprentissage de l'esprit critique commence par ces journaux lycéens. Il y a peut-être des petits Charlie".  De son côté, la rédaction de La Mouette Bâillonnée avait indiqué qu'elle ne participerait pas à cette marche tout d'abord pour des raisons de sécurité mais aussi parce que "les motivations du ou des harceleurs ne sont pas identifiées ". Matthieu Porte, président de l'association Jets d'encre - qui revendique de fédérer 300 journaux lycéens en France - craint que cette histoire ne "se traduise par un repli, une peur du débat et une difficulté des journaux lycéens à publier ".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.