Changement d'heure : 80 à 84% de réponses favorables pour sa suppression

Le nombre de réponses a dépassé 1,5 million sur le site de l'Assemblée nationale, indique sur franceinfo Sabine Thillaye, députée La République en Marche d'Indre-et-Loire, présidente de la Commission des affaires européennes à l’Assemblée nationale.

Une personne passe devant une horloge, le 25 mars 2010 au centre commercial de la Toison d\'Or, à Dijon.
Une personne passe devant une horloge, le 25 mars 2010 au centre commercial de la Toison d'Or, à Dijon. (JEFF PACHOUD / AFP)

La consultation sur le changement d'heure organisée par l'Assemblée nationale a pris fin dimanche soir à minuit. "Nous n’avons pas encore des résultats définitifs mais nous avons une tendance, elle est autour de 80 - 84% de réponses favorables à la fin du changement d’heure", a expliqué sur franceinfo lundi 4 mars Sabine Thillaye, députée La République en Marche d'Indre-et-Loire, présidente de la Commission des affaires européennes à l’Assemblée nationale.

Le nombre de réponse "a dépassé 1,5 million" sur le site de l'Assemblée nationale. "L’outil technique a eu du mal à faire face à cette situation, explique Sabine Thillaye. Maintenant, il faudrait qu’on regarde en détail. Nous devons d’abord les analyser puis relayer les résultats auprès des institutions européennes et auprès de notre propre du gouvernement."

La Commission européenne a proposé de modifier une directive qui doit servir à sortir ou à supprimer le changement d’heure. "Si cette directive est adoptée, chaque État membre doit choisir s’il veut rester à l’heure d’été ou l’heure d’hiver", a déclaré Sabine Thillaye. La mise en place est attendue pour 2021. "La décision devrait être prise cette année", a-t-elle ajouté.