Cet article date de plus de neuf ans.

Brigitte Bardot menace de devenir russe elle aussi...

Ce n'est ni pour des raisons fiscales, ni par solidarité professionnelle que Brigitte Bardot annonce qu'elle pourrait suivre l'exemple de Gérard Depardieu. C'est pour sauver deux éléphantes menacées d'euthanasie à Lyon. La première femme française à incarner Marianne, c'était en 1968, pourrait donc elle aussi demander la nationalité russe.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Eric Gaillard Reuters)

"Si ceux qui ont le pouvoir ont la lâcheté et l'impudence de tuer les
deux  éléphantes Baby et Népal (...) j'ai pris la décision de demander la
nationalité  russe afin de fuir ce pays qui n'est plus qu'un cimetière d'animaux"
écrit l'actrice -encore française - dans un communiqué signé de sa main, transmis par sa fondation à l'AFP.

Népal et Baby sont deux éléphantes malades de la tuberculose dont la demande d'euthanasie a été confirmée le 21 décembre par le juge des référés du tribunal administratif de Lyon en raison du risque d'une propagation de la maladie à l'homme.

Un pourvoi a été déposé au Conseil d'Etat, et le directeur du cirque Pinder, Gilbert Edelstein, a demandé une "grâce présidentielle".

Poutine, "mon Premier ministre préféré"

**

Brigitte Bardot met donc sur la balance sa nationalité française.** Une
proposition en forme de provocation que devrait apprécier Vladimir
Poutine qui saisit toutes les occasions de
poser en ami des animaux
. Sous le regard bienveillant de
l'ex-actrice. Ainsi il y a un an, Brigitte Bardot avait très chaleureusement remercié Vladimir Poutine, alors Premier ministre, pour avoir interdit le commerce des peaux de
phoques du Groenland :

"Mon Premier Ministre
préféré, je vous souhaite le meilleur pour les mois et les années qui
viennent
. Merci infiniment d'avoir toujours été attentif à mes
suppliques, je regrette de ne pas bénéficier d'un pareil soutien dans
mon propre pays qui est  scandaleusement rétrograde lorsqu'il s'agit de
défendre les animaux
".

Quant au Premier ministre français, il va sans doute s'abstenir de faire le moindre commentaire...

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.