Cet article date de plus de dix ans.

Augmentation des prix du tabac : +20 centimes par paquet

Annoncée en juin par le ministère de la Santé, la hausse des prix du tabac entre en vigueur ce lundi. 20 centimes de plus par paquet de cigarettes, 40 centimes de plus par paquet de tabac à rouler.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Julio Pelaez Maxppp)

Le prix des cigarettes augmentera lundi de 20 centimes par
paquet. Le tabac à rouler, lui, augmente directement de 40 centimes. Cette décision fait suite à la hausse de la fiscalité du tabac intervenue
au 1er juillet au nom des impératifs de santé publique.

De moins en moins de fumeurs

Selon les experts, le tabac tuerait 73.000 personnes chaque année en France. En faisant passer le paquet le moins cher à 6,30 euros, Bernard
Cazeneuve, ministre du Budget français, espère faire baisser le nombre de
fumeurs en France. Il a expliqué dans un communiqué que la précédente hausse des
prix de 40 centimes en novembre 2012, a eu un "effet dissuasif avéré sur
la consommation". Selon lui, les ventes de tabac auraient reculé de près
de 9% au premier semestre. Cela ne suffit pas aux associations anti-tabagisme, telle qu'Alliance, qui estime que cette augmentation "sera une fois de plus sans effet sur le comportement des fumeurs".

Hausse de 10% en moins d'un an

Cette nouvelle inflation s'inscrit dans une progression constante
des prix depuis un an et la hausse atteint "environ 10% en moins d'un an ".
Les prix du tabac en France sont les plus élevés d'Europe
continentale, ce qui, selon le ministre du Budget, reflète l'action du gouvernement
pour modérer la consommation. Bernard Cazeneuve a ajouté que "cette détermination"
française est aussi le signe d'un positionnement " en faveur d'une
convergence vers des prix du tabac élevés dans
l'ensemble de l'Union".

Riposte des buralistes

S'attendant à une nouvelle baisse des ventes, les buralistes
préparent la riposte. L'organisation d'une grève administrative à partir de lundi
a pour but principal de sensibiliser les clients. La
plupart des 27.000 buralistes français n'enverront pas à l'administration les
"déclarations de stock" qu'ils sont censés remplir à chaque
changement de prix. D'autre part, ils sont appelés à entreposer une affiche "destinée
à interpeller les 10 millions de clients du réseau sur ce qu'ils payent réellement
".
En effet 80% du prix de chaque paquet de cigarettes revient à l'Etat sous formes
de taxes, soient 15,5 milliards d'euros affectés à la sécurité sociale en 2012.

Si cette hausse est moins importante que celle annoncée au
moins de juin
, elle sera probabalement suivie d'une seconde augmentation du
prix, au cours de l'automne. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.