Cet article date de plus de huit ans.

Attentats en Corse : Valls en visite de soutien aux gendarmes

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, en visite surprise en Corse, a apporté son soutien aux gendarmes des casernes d'Ajaccio et Bastia, cibles du double attentat de jeudi. Il a condamné fermement ces violences et renouvellé sa volonté de lutter contre le crime organisé insulaire.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

"Ce tir aurait pu tuer des gendarmes ou des membres de leurs familles" : les attentats de jeudi, qui ont pris pour cible des casernes d'Ajaccio et de Bastia, n'ont pas fait de blessé. Mais Manuel Valls a tenu à se rendre sur place ce samedi matin, pour témoigner son affection aux familles des gendarmes, qui étaient sur place au moment des tirs de roquettes.

Lutte contre le terrorisme nationaliste

Le ministre de l'Intérieur a condamné ces actes visant un "symbole de l'Etat républicain" et a une nouvelle fois affirmé sa fermeté à l'égard du terrorisme. "Nous ne lâcherons rien et nous combattrons toute les formes de violence" , a-t-il déclaré. Il a clairement établi un lien entre le double attentat de jeudi et le milieu nationaliste corse, même si le Front de libération nationale de la Corse (FLNC) ne l'a pas revendiqué. 

A la demande du préfet de Corse, des mesures de sécurité vont être prises pour protéger les batiments publics de l'île, et notamment les gendarmeries. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.