Armée du Salut : une campagne d’été interactive pour lutter contre l’exclusion

Les sans domiciles fixes ont besoin de l’aide de l’Armée du Salut, même en été. C’est sur cette base que l’organisation lance une nouvelle campagne de communication. Tournée vers Internet, elle s’adresse particulièrement aux plus jeunes.

(L'Armée du Salut a lancé début juillet une campagne de communication interactive et tournée vers les réseaux sociaux © Armée du Salut)

Le rapport texte-image interpelle. Sur une plage, un homme, à la rue, est emmitouflé de couvertures, entouré de sacs plastiques et d’emballages. La légende : "Chambre avec vue sur la mer. Petit déjeuner non compris ". L’affiche est signée de l'Armée du Salut. Les internautes sont invités à la partager sur les réseaux sociaux, mais aussi à créer leur propre "visuel ", décalé.

Devenir bénévole, une autre façon d'aider l'Armée du Salut - Jérôme Delaunay, responsable des ressources du mouvement
--'--
--'--

"Cette campagne de communication permet d’impliquer les gens, c’est une autre mobilisation pour sensibiliser les gens qui, durant l’été, pensent plutôt à leurs vacances ", explique Jérôme Delaunay, le responsable des ressources de l’Armée du Salut. Le principe est simple : chacun peut détourner en image sa vision des vacances et la partager sur les réseaux sociaux.

 

Des messages forts mais pas d’images choquantes. "On a choisi des visuels de vacances, des souvenirs que l’on a tous l’habitude de partager sur les réseaux sociaux. C’est ce qui va nous permettre aussi de toucher les plus jeunes ", poursuit Jérôme Delaunay. 

L'objectif : distribuer 60.000 repas cet été

D’autant que certaines associations ou structures ferment durant cette période. "C’est notre devoir de maintenir ces actions, hiver comme été", rappelle Jérôme Delaunay. 

"Au bout de trois semaines [de campagne], nous avons collecté de quoi servir mille repas, c’est énorme, c’est l’équivalent de deux jours de soupes de nuit distribuées à Paris ". L’Armée du Salut a besoin de 200.000 euros pour servir les 60.000 repas prévus cet été dans toute la France.