Essonne : hommage à Ilan Halimi, juif torturé à mort par le "gang des barbares"

En 2006, Ilan Halimi perdait la vie, torturé à mort par le "gang des barbares" parce qu'il était juif. Un hommage lui a été rendu mercredi 13 février à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne), treize ans jour pour jour après son assassinat.

Un nouvel arbre a été planté pour remplacer celui découvert vandalisé. Mercredi 13 février à Sainte-Geneviève-des-Bois en Essonne, un hommage a été rendu à Ilan Halimi, torturé et tué en 2006 par le "gang des barbares" parce qu'il était juif. Chaque année, la commune honore sa mémoire, mais la cérémonie a pris une tonalité plus grave mercredi matin. Plusieurs actes antisémites se sont multipliés ces derniers jours. Des représentants politiques, religieux et des anonymes ont déposé des gerbes de fleurs, tous inquiets du climat tendu en France.

"Endiguer ce mal" 

Mardi 12 février, la lutte contre l'antisémitisme a été récompensée grâce au prix Ilan-Halimi. Il a été remis par le Premier ministre à des collégiens engagés. "J'espère que des décisions adéquates vont être prises pour endiguer ce mal qui est constant et éternel", a rappelé Ruth Halimi, la mère de la victime, présente à l’Hôtel de Matignon. 541 actes antisémites ont été recensés en France en 2018. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un hommage est rendu à Ilan Halimi lors de la pose d\'une plaque commémorative à Bagneux (Hauts-de-Seine), le 7 novembre 2017.
Un hommage est rendu à Ilan Halimi lors de la pose d'une plaque commémorative à Bagneux (Hauts-de-Seine), le 7 novembre 2017. (THOMAS SAMSON / AFP)