Politique : la gêne a gagné les rangs de La France insoumise

Publié Mis à jour
Politique : la gêne a gagné les rangs de La France insoumise
France 3
Article rédigé par
A. Mezmorian, S. Cimino, Ph. Lagaune, F. Goncalves, J. Blondel, P.-M de La Foata - France 3
France Télévisions

Depuis plusieurs jours maintenant, La France insoumise traverse une zone de turbulences, depuis que Jean-Luc Mélenchon dans un tweet a apporté son soutien à Adrien Quatennens, qui a reconnu des actes de violences conjugales. Les explications qui ont suivi ne semblent toujours pas calmer le climat au sein de la Nupes.

Le féminisme brandit en étendard. Jean-Luc Mélenchon dit souvent que les mots sont comme des obus. Cette fois, c’est un boomerang. En parlant du courage d’Adrien Quatennens, visé par une affaire de violences conjugales, Jean-Luc Mélenchon a-t-il commis une faute politique de nature à fragiliser son mouvement ? Samedi 24 septembre au soir, le triple candidat à la présidentielle esquissait un mea culpa. Car plusieurs affaires de violences sexistes ou sexuelles ont éclaboussé le mouvement de la Nupes, que sa base militante notamment, pensait en avance sur la cause des femmes.

La Nupes est déboussolée

Cette semaine, entre Manuel Bompard, qui semble relativiser et les atermoiements en conférence de presse, la gêne a gagné les rangs. Pour les détracteurs politiques qui ne manqueront pas d’exploiter la faille, la Nupes est hors-sol, déboussolée. La gouvernance du mouvement semble à revoir, qui plus est après des succès électoraux. La Nupes peut-elle se relever, et son créateur, regagner la confiance face à l’intransigeance des féministes en son sein ? En aparté, un proche confie : "Jean-Luc, on le prend avec ses qualités, et ses défauts". Façon de dire que la fidélité au chef ne s’effondrera pas de si tôt.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.