Haïti : un nouveau Premier ministre va diriger le pays, sans président pour l'instant

Dans ce nouveau gouvernement, le Premier ministre par intérim, Claude Joseph, reprendra son poste de ministre des Affaires étrangères.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'actuel Premier ministre, Claude Joseph, le 6 juillet 2021 en Haïti. (VALERIE BAERISWYL / AFP)

Haïti tente de se reconstruire politiquement. Un nouveau gouvernement sera formé mardi dans le pays, avec à sa tête le Premier ministre Ariel Henry, qui avait été nommé par le président Jovenel Moïse juste avant son assassinat. Dans ce nouveau gouvernement, le Premier ministre par intérim, Claude Joseph, reprendra son poste de ministre des Affaires étrangères.

Cette annonce semble mettre un terme au bras de fer qui opposait Claude Joseph et Ariel Henry, en concurrence pour assumer la direction de l'exécutif haïtien. "Il n'y aura pas de président de la République. Ce nouveau gouvernement aura pour mission d'organiser les élections générales le plus vite possible", a précisé un responsable politique à l'AFP.

Washington salue cette décision

La balance a finalement penché en faveur d' Ariel Henry, qui a bénéficié durant le week-end du soutien d'un groupe d'ambassadeurs représentant les pays suivants : Allemagne, Brésil, Canada, Espagne, Etats-Unis, France, Union européenne, ainsi que le représentant spécial de l'Organisation des Etats Américains (OEA) et la représentante spéciale du secrétaire général des Nation unies.

Washington a salué lundi l'accord de gouvernement trouvé, se félicitant "de voir les acteurs politiques et civils haïtiens travailler à la formation d'un gouvernement d'union qui peut stabiliser le pays et poser les bases d'élections libres et équitables", selon les mots du porte-parole du département d'Etat, Ned Price.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaires politiques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.