14 Juillet : pour la première fois depuis 1919, les douaniers défileront

Comme chaque année, les gendarmes, la police, encore les pompiers vont défiler devant le président de la République. Ils auront à leurs côtés deux nouveaux corps : les surveillants de prison... et les douaniers. Ces derniers n'avaient pas défilé depuis 1919.

(Depuis les attentats du 13 novembre, la douane participe au rétablissement des controles des frontières intérieures et intra Schengen © MaxPPP)

En 1919, des douaniers avaient participé au défilé des troupes alliées en hommage aux bataillons du Corps militaire des Douanes mobilisé pour la Grande guerre. Cette année, une quarantaine de douaniers vont descendre les Champs-Elysées pour saluer notamment leur rôle clé dans la lutte antiterroriste.

150 points de contacts sous haute surveillance

Au même titre que les policiers ou les gendarmes, mais peut-être moins médiatisés, les douaniers jouent un rôle clé dans la lutte anti-terroriste. Ainsi, depuis les attentats du 13 novembre, la douane participe au rétablissement des contrôles des frontières intérieures et intra Schengen, soit près de 150 points de contacts sous haute surveillance où l'oeil du douanier peut faire la différence. Par exemple dans les aéroports, les ports, mais aussi les gares ferroviaires internationales, où 400 douaniers sont prioritairement affectés à la détection de la menace terroriste.

Le rôle précieux de la Direction du renseignement des douanes

Le 1er juin, les douanes interpellent Medhi Nemmouche à la gare Saint-Charles de Marseille, empêchant peut-être un nouveau massacre après celui du musée juif de Bruxelles. La Direction du renseignement des douanes, la DNRED, joue aussi un rôle dans la communauté du renseignement anti-terroriste. Ses informations sont appréciées en matière de trafic d'armes et de blanchiment notamment.

(Le programme des défilés des troupes à pied, montées et motorisées © Visactu)