Cet article date de plus de neuf ans.

Un premier cas de grippe aviaire H7N9 signalé à Pékin

La grippe aviaire H7N9 se propage en Chine. Les autorités sanitaires ont annoncé qu'une enfant de sept ans était porteuse du virus. Cela signifie que l'épidémie s'étend et qu'elle n'est plus cantonnée à l'est du pays.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

L'inquiétante grippe aviaire H7N9 s'étend en Chine. Les autorités
sanitaires ont annoncé qu'une fillette de sept ans était porteuse de la maladie
à Pékin. Cette enfant d'un couple de marchands de volaille, vraisemblablement
en contact avec des animaux malades, a été hospitalisée. Son état est stable a
expliqué le Bureau  de la santé de Pékin.

Jeudi, la jeune fille avait
présenté un syndrome grippal, avec de la fièvre, une migraine et des maux de
gorge, et ses parents l'avaient conduite à l'hôpital, ainsi qu'il est d'usage
en Chine où de nombreuses familles n'ont pas confiance dans les consultations
chez les médecins de quartier. Vendredi des analyses ont montré qu'elle avait
été infectée par la souche H7N9 de l'influenza aviaire.

Des symptômes sévères
chez l'homme

Jusqu'à présent, cette grippe n'avait officiellement contaminé que 43
personnes dans l'est de la Chine
. Onze personnes sont décédées. Jusqu'alors, Shanghai et
les provinces orientales de Zheijang, Jiangsu et
Anhui étaient les seuls foyers signalés de la maladie en Chine.

La source de l'infection
demeure toujours inconnue
, bien que des échantillons prélevés sur des volatiles
d'un marché aient été testés positifs. Les symptômes de la maladie sont assez
sévères chez l'homme, laissant craindre que, si elle devient transmissible entre
humains, elle puisse se transformer en pandémie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sciences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.