Un cargo spatial, hors de contrôle, chute actuellement vers la Terre

Les opérateurs de vol russes ont perdu le contrôle d’un cargo spatial. Il devait ravitailler la Station spatiale internationale (ISS) mais il a raté sa mission. Il commence à retomber sur la Terre avec des réactions "totalement incontrôlables".

(La fusée Soyouz du cosmodrome de Baïkonour transportant le cargo spatial Progress M-27M © Maxppp)

"Houston, on a un problème" . Un responsable du complexe spatial russe a indiqué à l’Agence France Presse ce mercredi qu’ils avaient perdu le contrôle d’un cargo spatial. Et il retombe tout droit sur la Terre. Le Progress M-27M "a commencé sa chute ", a affirmé ce responsable sous couvert d'anonymat, ajoutant que "des réactions totalement incontrôlables avaient commencé ". 

Chaque année, trois à quatre cargos de ce type retombent après leurs missions et brûlent dans l'atmosphère. La quasi totalité des engins spatiaux de ce type se désintègrent dans l'atmosphère ou atterrissent dans les océans. Selon le centre spatial russe, Progress devrait se désintégrer entre le 7 et le 11 mai, mais on ignore encore au dessus de quel territoire. Pas d'inquiétude cependant, car des objets 30 à 40 fois plus volumineux que le vaisseau russe sont déjà rentrés dans l'atmosphère de la même façon, sans faire aucune victime.

"Une masse de quelques tonnes, mais à une vitesse telle qu'elle va brûler en rentrant dans l'atmosphère" - Pas de risque donc, selon Philippe Droneau directeur des publics à la Cité de l'espace de Toulouse
--'--
--'--

Aucun ravitaillement essentiel pour le fonctionnement de l'ISS

Le cargo a commencé à poser problème dès son lancement mardi, les ingénieurs ne parvenaient que très difficilement à transmettre des données au pilote automatique. Ils pensaient que la panne serait réparable, mais à présent les techniciens ne se font plus d'illusion. 

Ce vaisseau devait ravitailler la Station spatiale internationale (ISS) mais il n’a pas réussi à s’amarrer. Il devait apporter de l’eau et de la nourriture, ainsi que du matériel scientifique. L’équipage de l’ISS ne sera pas en manque car elle a plusieurs mois de réserves. La Nasa a confirmé que le vaisseau "ne transporte aucun ravitaillement essentiel pour le fonctionnement de la partie américaine de l'ISS ".