Cet article date de plus de six ans.

Tuberculose : des nouvelles molécules prometteuses

Ce lundi sera la journée mondiale de lutte contre la tuberculose, une maladie qui tue chaque année un million et demi de personnes. Et chaque année environ 450.000 malades deviennent résistants aux traitements actuels. Mais il y a un espoir avec l'arrivée de deux nouvelles molécules dont la  Bédaquiline administrée en traitement de la dernière chance à 200 patients dans le monde. MSF participe à ce programme.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Luke MacGregor Reuters)

Depuis avril 2013, Médecins sans frontières, a proposé ce
nouveau traitement à 35 patients en Arménie, des malades qui étaient devenus résistants
aux autres traitements. Et les premiers résultats sont assez positifs se
réjouit Catherine Hewisson en charge de ce programme: "On a vu des réponses au traitement. Certains étaient déjà sous soins palliatifs donc c'est vraiment l'espoir pour ces patients".

La Bédaquiline doit être donnée en association avec d'autres
molécules dont certaines provoquent de nombreux effets secondaires. Et le
traitement dure deux ans. Même si les résultats sont prometteurs, le docteur
Francis Varaine, spécialiste de la tuberculose à MSF, espère l'arrivée de
traitements plus simples, plus courts. "Ces nouvelles molécules doivent être additionnés aux traitements actuels qui est un traitement de deux ans, très lourd. Il y a certaines autres nouvelles molécules qui ont montré leur efficacité". 

La validation de ces nouveaux traitements peut prendre entre
5 et 10 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.