Cet article date de plus de neuf ans.

Quand l'ADN révèle les secrets de Toutankhamon...

Plus de 3.000 ans après sa mort, les mystères du légendaire pharaon ont été percé par une équipe de chercheurs. Sur la foi de scanners et de tests génétiques, ils affirment que Toutankhamon a succombé à 19 ans au paludisme combiné à une affection osseuse. Ce qui met fin aux nombreuses rumeurs qui circulaient sur la mort précoce du souverain...
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France © France Info)

Il a régné moins de dix ans sur l'Égypte, entre 1333 et 1324 avant notre ère, et son œuvre n'a pas vraiment marqué l'Histoire. Toutankhamon n'en est pas moins le plus célèbre des pharaons... Une légende qui débute en 1922, quand le Britannique Howard Carter s'introduit dans sa tombe et y découvre un fabuleux trésor, dont un masque mortuaire en or massif. C'est l'une des grandes découvertes archéologiques du XXème siècle.

Découvrant que le roi était mort à l'âge de 19 ans, les égyptologues ont abondamment spéculé sur les raisons de ce décès précoce, et les plus folles rumeurs ont circulé... L'étude publiée aujourd'hui dément plusieurs hypothèses : non, Toutankhamon ne souffrait pas de gynécomastie (développement des seins chez les hommes) ni du syndrome de Marfan (maladie génétique rare pouvant entraîner des déformations physiques).

La cause de sa mort est désormais connue : Toutankhamon, roi frêle aux multiples maladies, a succombé aux complications d'une jambe cassée. Les scanners et les tests génétique de la momie "laissent penser qu'une circulation sanguine insuffisante des tissus osseux, affaiblissant ou détruisant une partie de l'os, combinée au paludisme, est la cause la plus probable de la mort de Toutankhamon", écrit Zahi Hawass dont les travaux paraissent ce mercredi dans le Journal of the American Medical Association (JAMA). Le jeune pharaon avait aussi un pied bot.

Toutankhamon, fils probable d'Akhenaton

Les chercheurs ont désormais aussi une quasi-certitude sur l'arbre généalogique de Toutankhamon : son père était très
probablement Akhenaton, le pharaon qui a tenté d'instaurer un culte
monothéiste en Egypte ancienne, et sa mère, l'une des soeurs d'Akhenaton qui n'a pas encore été identifiée.

Et les chercheurs ne vont pas s'arrêter là... L'examen de Toutankhamon fait partie d'un vaste programme visant à établir, via l'ADN,
l'identité et la lignée de centaines de momies.

Céline Asselot avec agences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.