La récupération du lanceur de la capsule spatiale Dragon a échoué

La capsule Dragon a été envoyée samedi en direction de l’ISS pour réapprovisionner en fret la station. La tentative de la société SpaceX pour essayer de récupérer le premier étage du lanceur de la capsule n’a pas réussi.

(Lancement réussi de la capsule Dragon de SpaceX vers la Station Spatiale Internationale. © Reuters)

La société américaine SpaceX a lancé tôt samedi sa capsule Dragon vers la Station spatiale internationale pour une mission d'approvisionnement. Le second objectif de la mission était de récupérer le premier étage du lanceur sur une barge dans l'Atlantique, mais s’est soldé par un échec. "La fusée est revenue sur la plateforme en mer mais s'est posée brutalement" et s'est brisée, a expliqué Elon Musk le fondateur et patron de SpaceX sur Twitter. "Pas de cigares de célébration cette fois mais c'est encourageant pour l'avenir", a-t-il ajouté.

  

La fusée Falcon 9, qui emmène la capsule, s'est arrachée de son pas de tir de la base aérienne de Cap Canaveral (Floride) comme prévu à 4h47 locales (09h47 GMT) en pleine nuit.

Le premier étage du lanceur s’est séparé du second étage auquel est attaché Dragon  trois minutes après le décollage. La nouveauté cette fois-ci réside dans la deuxième étape : ses moteurs se sont rallumés en rétropropulsion à trois reprises en redescendant dans l'atmosphère pour freiner sa descente d'une centaine de kilomètres guidée par les ailerons de la fusée.

Le lanceur est revenu se poser sur une plateforme de 91 m de long sur 170 m de large, flottant dans l'Atlantique à 322 km au nord-est de Cap Canaveral en Floride. Malheureusement, sa vitesse était encore trop élevée et la fusée a été en partie détruite dans l’atterrissage.

La capsule Dragon doit quant à elle se placer en orbite avant de déployer ses antennes solaires et de rejoindre l’ISS lundi vers 11h00 GMT pour s'y amarrer et y livrer 2,2 tonnes de fret.