Cet article date de plus de huit ans.

Japon : mystérieuse floraison d'un cerisier venu de l'espace

Moines et scientifiques japonais sont plus que sceptiques quant à la floraison très anticipée d'un cerisier, dont le "géniteur" aurait plus de 1.200 ans. L'arbre aurait au moins six ans d'avance sur ses congénères. Un mystère qui s'épaissit lorsqu'on sait que le noyau à l'origine du fameux cerisier a été envoyé... dans l'espace, en 2008, pour une batterie de tests.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Jonathan Ernst Reuters)

Que se passe-t-il au temple bouddhiste Ganjoji, dans la préfecture de Gifu au centre du Japon ? Depuis plusieurs jours, les moines s'interrogent sur la floraison plus que précoce d'un cerisier à l'histoire un peu spéciale. En effet, cet arbre a fleuri au début du mois, à l'âge de quatre ans, soit six ans plus tôt que la moyenne des autres cerisiers de ce type.

Il faut dire que l'ascendance de ce cerisier est un peu spéciale. Le noyau dont il est issu provient d'un autre cerisier, planté juste à côté dans le parc, couvé par les moines. Un arbre qui aurait près de... 1.250 ans. Aujourd'hui, le nouveau cerisier fait déjà quatre mètres de haut, et a laissé éclore neuf fleurs. Une incongruité qui pose beaucoup de questions.

Voyage dans l'espace

Le noyau issu du cerisier "millénaire" possède une histoire assez peu commune. En novembre 2008, il s'est en effet envolé pour la Station spatiale internationale (ISS), et a passé huit mois dans l'espace, faisant plus de 4.000 fois le tour de la Terre. Il avait été spécialement sélectionné pour cela.

Du coup, les scientifiques ne savent pas trop comment expliquer ce phénomène de floraison précoce. Kaori Tomita-Yokotani, de l'Université de Tsukuba, avance bien une hypothèse : "Il pourrait s'agir d'une conséquence de l'exposition du noyau aux rayons cosmiques ". Ou alors de la pollinisation de l'arbre par d'autres congénères plus précoces. Les amateurs de science-fiction privilégient évidemment la première hypothèse. Les moines, protecteurs de l'arbre, se contenteront d'un miracle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sciences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.