Vidéos pirates : les patrons de chaînes écrivent à Facebook et Twitter

Les quatre principaux diffuseurs français et l'Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle ont envoyé ensemble des lettres aux responsables des réseaux sociaux Facebook et Twitter. Ils les mettent en garde contre les vidéos illégales, notamment celles diffusées en direct.

(Mark Zuckerberg mis en garde par les patrons des chaînes françaises © MaxPPP)

Lutter contre la diffusion illicite de vidéos, c'était jusqu'à présent l'affaire des réseaux spécialisés, comme Dailymotion ou YouTube. Mais depuis peu, Facebook et Twitter proposent à leurs abonnés de mettre en ligne leurs images en direct ou d'en poster des plus longues et de meilleure qualité. Mais attention aux dérives comme celle de filmer un match et le diffuser depuis un stade, de même pour un film au cinéma ou pour une émission qui passe à la télévision.

Voilà pourquoi TF1, France Télévisions, Canal+, M6 et l'Alpa (l'Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle) ont décidé d'écrire aux patrons de Facebook et de Twitter, avec copies à la ministre de la Culture Fleur Pellerin, pour les alerter sur ce nouveau phénomène. S'il se présente plutôt comme un appel à la vigilance, le courrier n'en est pas moins clair : si aucune mesure n'est prise, " les sites et réseaux sociaux risquent de voir leur responsabilité engagée et que les tribunaux français prononcent des condamnations conséquentes" .