Un virus informatique pourrait mettre K.O. lundi des dizaines de milliers d'ordinateurs

Votre ordinateur est-il infecté avec le virus DNS Changer ? C'est la question que pose le site du FBI avant de conseiller aux internautes de vérifier les paramètres DNS de leurs ordinateurs. Un appel urgent : des dizaines de milliers d'internautes, surtout des Américains, pourraient perdre leur connexion dés ce lundi.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

A l'origine de cette
panne annoncée, un virus baptisé DNS Changer qui a sévi entre 2007 et octobre

  1.  Le FBI avait mis au point, avec une autorisation judiciaire,
    des serveurs de remplacement qui permettaient aux machines infectées de fonctionner normalement. Mais ce mandat expire ce lundi.

Autant dire que les quelque 300.000 ordinateurs potentiellement toujours
infectés risquent d'être déconnectés d'Internet. Les plus nombreux (69.000)
seraient aux Etats-Unis, les autres dans une dizaine d'autres pays,
dont la France, l'Italie, l'Allemagne, le Royaume-Uni, le Canada, l'Inde et
l'Australie.

Selon des experts en
sécurité informatique, il est difficile de savoir combien d'ordinateurs
concernés sont toujours en activité. Mais avec l'aide du FBI, Google,
Facebook et de fournisseurs de service sur internet, des experts ont mis au point des
sites
qui permettent aux utilisateurs éventuellement exposés de faire des
tests, tel le site dcwg.org ou le mcafee.com/dnscheck deMcAfee.

Selon cette société de protection informatique, il est nécessaire d'intervenir dés ce week-end:  "Si les ordinateurs des internautes
ont les mauvais paramètres de nom de domaines (sur lequel
agit le virus) sur leurs serveurs, ils ne pourront pas accéder à des sites
internet, envoyer des courriels ou utiliser des services sur internet."