Cet article date de plus de neuf ans.

Twitter : les associations dénoncent de nouveaux messages racistes

La Licra et SOS Racisme ont relevé la diffusion d'un nouveau hashtag raciste sur Twitter : "lhommenoirestinferieurcar". En réponse aux messages racistes, de très nombreux internautes ont twitté des messages d'indignation. Après l'histoire du mot dièse antisémite, les internautes sont-ils en train de s'auto-réguler ?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Regis Duvignau Reuters)

Un nouveau hashtag (mot dièse
en bon français) raciste circule depuis quelques jours sur Twitter :

lhnoirestinferieurcar. La Licra et SOS Racisme ont dénoncé la diffusion de ce

message ce jeudi. Sur son compte Twitter, SOS Racisme le "condamne fermement ". La Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) demande dans
un communiqué "que ce cirque cesse ". Elle se dit prête à "poursuivre
en justice Twitter qui, semble-t-il, se croit au-dessus de notre justice
".

Twitter est actuellement poursuivi dans une affaire de
tweets antisémites. Saisi par
plusieurs associations, le tribunal de grande instance (TGI) de Paris a ordonné
en janvier à la plate-forme de communiquer les données permettant d'identifier
les auteurs des tweets "manifestement illicites". En mars, face au
refus de Twitter, l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) a décidé de
l'attaquer au pénal.
 

L'auto-régulation des twittos

Sur le mur du hashtag #lhnoirestinferieurcar,
les commentaires racistes ont immédiatement été neutralisés par des tweets
indignés. Sur le fil, on peut lire beaucoup de messages de colère des Twittos. "Pathétique
hashtag
", "ceux qui ont fait ce hashtag devraient avoir honte ",
ou encore "le genre de hashtag qui me fait regretter mon inscription sur Twitter ".

Au final, les messages
racistes sont noyés et on ne les voit presque pas. Comme si les Twittos avaient
trouvé une manière de s'auto-réguler en attendant une potentielle décision
judiciaire. Un internaute résume ainsi la situation : "Il y a plus
de tweets contre le racisme que pour le hashtag. En gros, le seul raciste
"
est celui qui l'a crée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers High Tech

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.