Cet article date de plus de dix ans.

Twitter assigné en justice par l'UEJF aujourd'hui

L'audience en référé a lieu mardi devant le tribunal de grande instance de Paris. Twitter a été assigné par l'UEJF, l'Union des étudiants juifs de France, qui accuse le réseau social de refuser de mettre en place des "garde-fous" contre le racisme.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Mario Anzuoni Reuters)

Plusieurs
dérapages ont été enregistrés ces dernières semaines
sur Twitter. Ainsi, des
messages homophobes, racistes ou antisémites ont été véhiculés sur le réseau
social à travers des "hashtags". Ces mots clés qui permettent des
rassembler des tweets autours d'un même thème.

En novembre dernier, l'UEJF, l'Union
des étudiants juifs de France, a assigné le réseau social en justice pour le contraindre
à lui communiquer, avec l'autorisation du juge, les données permettant d'identifier
les auteurs de tweets racistes et antisémites.

L'audience a lieu ce mardi
devant le Tribunal de Grande Instance de Paris. 
SOS racisme, la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme)
et le Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples) se
sont joints à l'action initiée par l'UEJF.

Le gouvernement veut discuter avec Twitter

Par ailleurs, les associations
antiracistes souhaitent que la justice ordonne à Twitter de mettre en place un dispositif permettant
aux utilisateurs de signaler au réseau social les contenus illicites
"tombant sous le coup de l'apologie des crimes contre l'humanité et de
l'incitation à la haine raciale
".

Le gouvernement s'est également saisi de ces questions et souhaite entamer le
dialogue avec Twitter. Mais ce n'est pas évident. La ministre des Droits des
femmes, Najat Vallaud-Belkacem voulait organiser une réunion de concertation
lundi. Elle a été annulée en raison de l'absence de représentants de l'entreprise américaine.

Une
réunion téléphonique est prévue mercredi entre le ministre et le vice-président
de Twitter. La ministre de l'Économie, Fleur Pellerin, veut également
s'entretenir avec des représentants du réseau social. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers High Tech

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.