Technologie : faut-il avoir peur des robots ?

L'évolution des robots et leur capacité à nous remplacer dans certaines tâches inquiète. Mais aujourd'hui, ce sont les progrès de l'intelligence artificielle qui alimentent de nouvelles peurs.

France 3

Des mouvements de plus en plus rapides, des gestes de plus en plus fluides. Des machines à l'apparence et aux capacités toujours plus proches de celles de l'humain. Les robots, meilleurs amis de l'homme pour la vie, ou pourraient-ils un jour se retourner contre nous ? Dans ce magasin, c'est Pepper, un robot humanoïde, qui accueille les clients. Aujourd'hui, Pepper est programmé pour orienter les clients à travers les rayons. Mais demain, pour être un super vendeur, Pepper sera capable d'adapter ses conseils selon l'état d'esprit du client en analysant sur notre visage ce qui révèle nos humeurs, détecter des émotions et peut-être un jour en ressentir.

Des règles éthiques encore à définir

C'est en tout cas le promesse de Buddy, le prototype du robot compagnon. Irritable, curieux pour un robot, et pourtant. Une conscience artificielle, ce n'est encore que de la science-fiction, mais demain, peut-être, notre quotidien. Sur ce terrain de football, ces robots ont déjà franchi une étape : l'autonomie. Programmé par ces chercheurs pour apprendre par eux-mêmes, leurs performances sont fascinantes. Ils ne se contentent plus d'imiter l'homme. En 2050, les chercheurs estiment que ces footballeurs robotisés seront capables de battre l'homme sur son propre terrain, comme il y a deux ans, après la défaite du champion du jeu de go, battu par une intelligence artificielle. Pour éviter que ces robots échappent à tout contrôle et qu'ils soient contrôlés par des esprits malveillants, des chercheurs demandent aujourd'hui que les fabricants respectent des règles éthiques, mais encore faut-il les définir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pepper, robot humanoïde qui peut reconnaître les émotions humaines
Pepper, robot humanoïde qui peut reconnaître les émotions humaines (MANDEL NGAN / AFP)